Suivez nous sur :
Partagez cette page :
f-facebook f-facebook
f-facebook1 f-facebook1
cnea
stries_ombre
logo-creps-fontromeu logo-creps-fontromeu
ministere-sports ministere-sports
triangle
triangle1
INTRO
PLANS / ACCÈS
RÈGLEMENT INTÉRIEUR
HISTORIQUE
LES GRANDS SPORTIFS
GALERIE
HISTORIQUE
La création du centre national d’entrainement en Altitude

En février 1967, le tout nouveau Centre National d’Entrainement en Altitude est inauguré et les installations sportives accueillent leurs premiers sportifs. La préparation pré olympique peut commencer... Les plus grands champions, français et internationaux, vont dés lors, fréquenter régulièrement ce haut lieu de l’entrainement sportif.


La France obtient 15 médailles, dont 7 d’or en 1968.

Le Centre d’Entraînement en Altitude s’enrichit d’un lycée et d’un collège sportif et climatique


Afin de valoriser et réformer plus en profondeur les vocations scolaires et sportives, les autorités françaises décident alors d'associer un lycée au Centre d'Entraînement. Les premières sections sports études françaises sont installées à Font-Romeu à la rentrée 1967.

Le Lycée Climatique et Sportif Pierre de Coubertin  propose donc un Lycée et un Collège qui accueillent les élèves du secteur, des élèves sportifs de toute la France et aussi,pour pointer sa vocation climatique, des élèves asthmatiques des nombreux homes d’enfants environnants. Tous ces jeunes sportifs trouvent là des structures uniques et adaptées à leur sport de prédilection et à leurs études. Nombreux les élèves qui alimente les équipes de France pour participer aux Jeux Olympiques et aux grandes compétitions internationales et apportent tout l’éclat et l’aura international du site d’entrainement de Font-Romeu.

Lorsque le Comité International Olympique attribue à Mexico l'organisation des Jeux Olympiques de 1968, les fédérations sportives du monde entier recherchent des lieux d'entraînement proches des conditions d’altitude de Mexico.


Après les mauvais résultats sportifs obtenus aux JO de Tokyo de 64 (1 seule médaille d’or en équitation), le Général de gaulle souhaite lui aussi que la France honore et retrouve son rang de grande nation. L’idée d’un centre d’entraînement pré olympique germe et se concrétise très rapidement sur Font-Romeu sous l’impulsion de Maurice Herzog, alors Ministre des sports.


L’altitude du site (1850 m), le climat et la latitude (la plus basse de France) semblent avoir été déterminants dans cette décision. L'architecte Roger Taillibert est choisi pour donner corps au projet. Il se présente sous la forme d'un vaste amphithéâtre, protégé des vents dominants et largement ouvert sur le panorama grandiose de la Cerdagne.


La proposition architecturale est de créer une unité de lieu avec une continuité entre les chambres, la restauration, les installations sportives et médicales afin d’éviter des pertes de temps liées aux déplacements parfois difficiles en condition hivernales.


LA «CITÉ DE L’EXCELLENCE SPORTIVE». UNE NOTORIÉTÉ INTERNATIONALE
triangle4

Aujourd’hui, le CNEA continue d’accueillir tout au long de l’année des sportifs de haut niveau venus du monde entier. On ne compte plus depuis 1968 les athlètes médaillés ou champions qui ont choisi Font-Romeu pour leur préparation pré olympique ou plus régulièrement pour leur stage sportif.

Le collège-lycée climatique et sportif Pierre de Coubertin, s’est adjoint une unité nouvelle d’enseignement universitaire avec l’installation d’un département STAPS (UFR Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives - antenne de l’université de Perpignan) qui propose une continuité intéressante aux cursus sportifs après le baccalauréat. Cette filière s’ouvre également à des recrutements extérieurs et accueille de nombreux autres universitaires qui trouvent là, des conditions optimales pour la réussite de leurs études.

L’implication municipale et communautaire accompagne également de façon complémentaire cet enjeu sportif par une politique dynamique en proposant d’autres activités et infrastructures périphériques, en soutenant le tissu associatif sportif local et en proposant de nombreux rassemblements et évènements de masse dans toutes les disciplines.

Le quotidien l’équipe couronna cette synergie exceptionnelle en attribuant en 2009 le titre de « Ville la plus sportive de France» à la ville de Font-Romeu.